De Bangkok à Koh Samui

1

Si comme nous, l’immensité, la chaleur, la foule et la pollution de Bangkok ne vous attirent pas particulièrement, il existe pour vous un moment idéal pour visiter la ville: Songkran.

Songkran est le nouvel an Bouddhique et comme pour toutes les nouvelles années dans beaucoup de pays au monde, en Thaïlande, on fait la fête. Et si au Canada on mange du ragoût de patte de cochon, si en Espagne on s’empiffre de raisin, si en France on prend soin de sa cirrhose, en Thaïlande on s’arrose non-stop pendant trois jours et trois nuits. A grands coups de seaux ou de pistolets à eau, il est impossible de ne pas se faire mouiller autour de Khao San road du 12 au 15 avril, particulièrement si vous êtes une femme et d’autant plus si vous avez une forte poitrine. Papou le verrou l’avait bien compris en choisissant son vol pour Bangkok un 13 avril…
Songkran permet donc de marcher au frais en s’amusant avec ses enfants et même si beaucoup de Thaïs sont en vacances, la ville de Bangkok est loin d’être désertée.

Mais aujourd’hui Bangkok est loin derrière nous, aujourd’hui c’est dans un lagon bleu turquoise que nous nous rafraîchissons sur l’île de Koh Samui. Hormis le cadre magnifique que nous offre ce paradis en mer de Chine, hormis les parties génitales rocheuses de l’île, Sop et moi sommes fortement déçus car Papou le verrou n’a en fin de compte de John Locke que le crâne… A part jouer de l’iPhone et du PC, à part se faire masser à moitié nu sur la plage, à part dormir dans les plus luxueux bungalows de la côte Est Thaïlandaise, notre John Locke à nous n’a pas grand-chose à voir avec un aventurier. Dans un élan héroïque, il a bien essayé de manger un plat épicé, mais les inévitables démangeaisons dans une des parties les plus secrètes de son anatomie ont réussi à le faire sortir de route et à renverser son scooter entraînant dans sa chute, vieille dame et petite fille…

Bref, si notre Verrou n’est pas encore tout à fait prêt à survivre plus d’un quart d’heure sur une île déserte, il n’en reste pas moins un être doté d’une forte capacité d’orientation et même si aujourd’hui il n’a pas réussi à retrouver le restaurant où nous avons déjà diné plus de 5 fois, en sa compagnie nous ne risquons pas de nous égarer.



 

Une Réponse »

  1. J’ai compté 4 photos olé olé et 2 ou 3 mots dans ton article qui risquent d’attirer un certain nombre de visiteurs du net (mouiller, forte poitrine, ..) hum. Pas très catholique. Le bonjour en tout cas en passant ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>