Portugal, nous voilach

« Chérie, passe-moi la manivelle, j’vais lui montrer ce que c’est qu’un vrai store », avec mon Omnistore de 3 par 3, les autres camping-caristes n’ont qu’à bien se tenir.

Voyager en camion ou en camping-car avec des enfants offre pas mal d’avantages comparé à un voyage sacs aux dos. En camion, on a enfin notre propre moyen de locomotion, on a enfin une « cuisine », une « douche », des « toilettes » et surtout, les enfants ont leur chambre (en réalité c’est plus un caisson avec un matelas). Mais il faut reconnaître que ce mode de voyage apporte son lot de désagréments, comme par exemple : rester bloqué 3 jours à Guincho parce que votre moyen de transport a décidé de tomber en panne pendant un jour férié, ou bien ; lécher du bout de la langue sa pastille tous les soirs pour faire tenir les pare-soleils, se retrouver bien savonné dans la douche avec le réservoir d’eau subitement vide, mais le problème number one de tout bon camping-cariste reste et restera toujours : la pente.

La pente est l’ennemie du camping-cariste, c’est l’avalanche du skieur, le Depardieu de l’hôtesse de l’air, le pet dans l’ascenseur, bref la pente ça craint. Pour pallier à ce problème le camping-cariste dispose de 2 cales et de beaucoup de patience pour satisfaire l’horizontalité et l’honneur de sa femme. Dans le milieu, un camping-car en pente, c’est la honte, mais pour nous la pente offre l’énorme avantage de pouvoir faire redémarrer notre camion. Donc contrairement à nos confrères camping-caristes nous recherchons les pentes les plus fortes et subissons tous les problèmes qui leurs sont liées : l’eau qui n’arrive plus jusqu’aux robinets, le nouveau puzzle de Balou qui glisse sur la table et Vav qui tombe de son lit.

Mais aujourd’hui, après avoir passé 2 bonnes nuits sur le parking du garagiste, notre camion et ses passagers peuvent enfin redémarrer :

— Niveau d’eau ?
— 120 litres
— Cassette à caca ?
— Presque vide.
— Chasse d’eau ?
— ¾ pleine.
— Butane ?
— Coupé
— Propane ?
— On n’en n’a pas.
— Gauton ?
— Sanglé dans son lit.
— Gilet jaune, triangle et test d’alcoolémie ?
— Triple-ok
— Lanterneaux ?
— Fermé.
— Vanne à eaux usée
— Ouverte.
— Vaisselle ?
— Faite.
— Ok moumoune, on y va !

Portugal, nous voilàch.



 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>